Khaled Nezzar : « Le DRS a liquidé Boudiaf pour son rejet du Polisario »

Algérie (Tamurt) – Le général à la retraite algérien, Khaled Nezzar, lâche un pavé dans la marre. Il vient de reconnaître pour la première fois que Mohamed Boudiaf a été assassiné. Pis encore, Nezzar a avoué, dans une interview accordée à un journal arabophone algérien, que son assassinat par le DRS est dû à son soutien indéfectible à la marocanité du Sahara Occidental, donc à son rejet total du Polisario.

«Le soutien de Mohamed Boudiaf à la marocanité du Sahara était la cause principale de son assassinat, le 29 juin 1992 à Annaba, par un officier du Département du renseignement et de la sécurité (DRS, renseignement algérien) » lâcha Khaled Nezzar. Les dires de Nezzar ne sont au fait que sa reconnaissance de son implication dans ce crime. Si c’est le DRS qui a liquidé physiquement Boudiaf, c’était lui qui était à la tête de l’armée et de la défense et la décision de l’assassinat d’un président ne pourra jamais échapper à un responsable militaire de son grade.

En effet, ce qu’a déclaré ce Nezzar est vrai. Le refus de Boudiaf de ne plus soutenir le Polisario est l’une des raisons de son assassinat. Mais d’autres raisons ne sont pas évoquées par ce même Nezzar. La principale raison était que lorsque Boudiaf avait découvert que tous les dossiers des services secrets algériens sont confiés à leurs homologues Français. L’autres raison, ce sont les dossiers sur les crimes politiques et des graves affaires de corruption que Kasdi Merbah aurait confié à Mohamed Boudiaf.

Il faut juste rappeler que tous les chefs historiques soutiennent la marocanité du Sahara occidental. Le Polisario a été créé de toutes pièces par Boumedienne qui a laissé derrière lui un litige éternel en Afrique du nord. Sinon pourquoi ce Polisario n’a pas été créé lorsque le sud de Maroc était occupé par l’Espagne avant 1973 ?

Lounès B pour Tamurt

Publicités