Des harkis au pouvoir mobilisent leurs enfants !

Le fils de dieu « Ghoulamallah » ministre des affaire religieuses Algérien a ordonné à ses fils « Imams du système » de torpiller la marche du 12 février. Lors de la prière de ce vendredi à la mosquée Etakoua Bab-El-Oued, cet imam en l’occurrence « Mourad El-Qaida » est un carriériste notoire qui perdure au sein de cette mosquée depuis les événements d’octobre 1988 à ce jour. Connu pour ses positions extrémistes à l’égard des berbères plus particulièrement à l’encontre des arrouchs, aujourd’hui dans son prêche a fait sortir une de plus ses dents pour critiquer cette marche et ses initiateurs. A l’époque de la descente aux enfers du fis, cet imam a usé du même comportement pour plaire à ses maîtres au sommet de l’Etat plus particulièrement aux généraux DAF déserteurs de l’armée française à l’origine de l’arrêt du processus des élection en janvier 1992, parce que leur « FIS » a dépassé son maître, même indiscipliné. Plus grave, cet imam en question du système n’a pas raté l’occasion pour dénoncer l’Internet qui est à l’origine des déstabilisations des régimes dictateurs.

Bons de Khobziste, ce n’est pas tes prêches qui vont éjectés les dictateurs à l’image des Benali – Moubark pourquoi pas demain Boutef ou autres. Décidemment même les enfants des anciens fonctionnaires de la police française à l’époque de la révolution algérienne s’en mêlent pour sauver ce régime maffieux aux abois. Said Medjkane

Publicités