« ONU » Les masques de l’Algérie de Boutef sont tombées à propos de l’empêchement à l’accès à Internet est une atteinte aux Droits de l’Homme et l’Algérie en ligne de mire

ONU : L’empêchement à l’accès à Internet est une atteinte aux Droits de l’Homme et l’Algérie en ligne de mire
Bien que l’accès à internet soit déjà reconnu comme étant un droit fondamental par l’organisation des Nations Unies depuis 2012, de nombreux pays dont l’Algérie continuent de le bafouer.
L’Algérie a voté contre
Le vote négatif de l’Algérie n’a pas empêché le Conseil des Nations Unies a adopté une résolution vendredi dernier pour condamner officiellement les restrictions d’accès à internet. La résolution condamne « sans équivoque les mesures visant à empêcher ou à perturber délibérément l’accès à l’information ou la diffusion d’informations en ligne et invite tous les États à s’abstenir de telles pratiques et à les faire cesser ».
Un nouveau droit de l’homme est né
En clair, un pays qui empêche ou restreint l’accès à l’information diffusée en ligne revient, selon la résolution votée par le Conseil des Nations Unies, à porter atteinte aux Droits de l’Homme. L’Algérie étant concernée par cette résolution, les médias et les citoyens lésés de ce pays ont le droit de porter plainte contre l’État algérien auprès de l’ONU pour le non-respect de ce droit fondamental. Le droit à l’accès à internet est désormais un nouveau droit de l’Homme qui s’ajoute à d’innombrables autres droits entérinés dans la Convention internationale des Droits de l’Homme.
CNP NEWS

Publicités